Construire la bibliothèque du XXI siècle

FRANÇOIS MITTERRAND, Président de la République française, Paris, le 12 janvier 1995

Construire la bibliothèque du XXIe siècle répondait à des nécessités pratiques. Il convenait aussi que la France marquât, dans un monument exemplaire, le prix qu'elle attache à son patrimoine intellectuel et la confiance qu'elle place dans l'avenir du livre et de la lecture.
L'édifice fut conçu selon deux impératifs.
Le premier s'imposait: offrir aux chercheurs les conditions de travail dignes de leurs tâches que les bâtiments de la rue Richelieu, vétustes et saturés, ne pouvaient plus assurer.
Le second était nouveau : accueillir de vastes publics jeunes ou adultes, de formations et de métiers divers, désireux d'approfondir un savoir, d'enrichir une culture, d'accéder aux documents nécessaires à leurs travaux. Ces nouveaux venus devront se sentir chez eux dans un établissement à la charge de tous les français.
Chercheur et grand public ne seront pas mêlés. Dans le cloître qui ceinture le jardin central, ils occuperont chacun un étage doté de collection distinctes. Les techniques les plus modernes de l’information y seront mises à leur disposition. En outre, le nouveau bâtiment ne sera pas isolé sur son site parisien mais s'insérera dans un réseau de bibliothèques couvrant le territoire et qui communiqueront entre elles.
Au moment où s'achève le chantier, je rends hommage à tous ceux qui ont appliqué les décisions d:ms le strict respect des objectifs, des délais et des crédits fixés. A leur tête, Emilie Biasini, Dominique Jamet, Serge Goldberg, Jean Gattengo, Helene Waysbord, Jean-Ludovic Siciliani, Jacques Renard firent preuve de qualités à la mesure de l’ambition.
 L'équipe qui leur a succédé, sous l'autorité de Jean Favier et de Philippe Bélaval, mérite la confiance de tous.
Il fallut une énergie sans défaut pour mettre en œuvre le projet et venir à bout des résistances. Mais, là comme ailleurs, l'alliance de la volonté et de la compétence permet de surmonter les obstacles. Je salue l'œuvre de Dominique Perrault. J’apprécie la rigueur de sa pensée. L'édifice dont il a dessiné les plans privilégie la symétrie et la clarté, la sobriété des formes, l'organisation simple des espaces et des fonctions. Il se creuse dans le sol comme pour y chercher le silence et la paix. Dans un mouvement opposé, il dresse fermement ses tours et affirme la présence du lieu au cœur de la cité. Entre ciel et terre, il déploie l’esplanade ouverte à tous, vaste espace public d'échange et de rencontres dont les nouveaux quartiers sont trop souvent privés. Son ouvrage est celui d'un urbaniste autant que d'un architecte. Autour de lui se recompose toute la rive gauche de la Seine à l'est de Paris.
Ce livre témoigne de l'accomplissement d'une volonté collective. Elle vise ce que les hommes ont peut-être de plus grand la soif de connaître et le désir de beauté.
La Bibliothèque nationale de France participe de cette tâche jamais achevée: enrichir les moyens du savoir et en étendre l'accès au plus grand nombre. C'est l'une des plus nobles de la République.

Extrait de Bibliothèque de France 1989 1995 Dominique Perrault Architecte, arc en rêve centre d’architecture, Artemis, 1995. Ouvrage imprimé à l’occasion de l’inauguration de la Bibliothèque Nationale de France le 30 mars 1995 par François Mitterrand, président de la République française.

 

 

The building of a library for the 21 century

FRANÇOIS MITTERRAND, Président de la République française, Paris, January 12, 1995

The building of a library for the 21st century has been a response to certain practical necessities. But in addition to answering these necessities it was deemed right that France should make clear, in the form of an exemplary monument, both her sense of the value of her intellectual heritage and her confidence in the future of books and the act of leading.The library was conceived in the light of two overriding imperatives.The first of these imperatives was self-evident: it was to furnish those engaged in research with the conditions their work deserved. These conditions were something the saturated, superannuated buildings on the rue Richelieu could no longer provide.The second imperative was entirely new: it involved the accommodation of a huge public, people of all ages trained to all kinds of different professions and callings; people eager to deepen their knowledge, to enrich their culture, and to gain access to the documents necessary for their work. It was vital that these newcomers should feel at home in an establishment fully subsidized by the French nation. Researchers and the general public were not to be mixed up. In the cloister surrounding the central garden area, each of those two human entities would occupy a separate floor endowed with book collections. In both cases the most modern information techniques would be placed at their disposal.Moreover, the new library complex would not be isolated on its Paris site, but would be part of a network of libraries extending throughout the country, each communicating fully with the others. […] It took timeless energy to set this project in motion and overcome the resistance it engendred. But here, as in other endeavours, the combination of competence and determination surmounted every obstacle. I also salute the work of Dominique Perrault, the precision of whose reasoning has my respect. The building he has designed is lucid in its symmetry; its lines are restrained, and its spaces and functions are laid out with simplicity. It is hollowed into the ground as if in the quest of silence and peace; yet its towers stand four square to assert its presence in the heart of the city. Between the earth and me sky runs the library’s esplanade, open co all, a broad public space in which people can meet and mingle, of a kind that is all too rare in the new quarters of modern cities. In sum, Dominique Perrault's work is as much a fear of visionary town planning as of architecture. Around in the whole of the Left Bank of the Seine to the east of Paris has been in some sort realigned. […]

Extract of Bibliothèque de France 1989 1995 Dominique Perrault Architecte, arc en rêve centre d’architecture, Artemis, 1995. Book printed on the occasion of the inauguration of the Bibliothèque Nationale de France on March 30, 1995 by François Mitterrand, président de la République française.